La Reine du Lac

Inde 2003, la région de Ramthambore est pleine de promesses.

IMG_0654 (Copier)

Le long parcours en train, est passé très vite, les Indiens sont ouverts et accueillants, nous nous mêlons avec bonheur à la population du pays, échange de rires, de nourritures variées, les enfants sont adorables.

Sawai Madopur est le terminus, nous sommes attendus par le réceptif local, impeccablement vêtu à l’Indienne, souriant et comme toujours à l’heure, un peu plus tard nous arrivons au petit Hôtel, le rafraichissement est le bienvenu, et tout de suite les questions fusent, les observations sont elles bonnes ? Combien de félins et dans quel endroit de la réserve ? La mousson était elle bonn? Y a t’il des femelles avec des petits ? Pouvons nous aller sur le terrain cet après midi ?

Après un excellent déjeuner indien, nous prenons un peu de repos, mais il est vite 16h, la Jeep déjà est là.

18022010-IND_1717 (Copier)

La jungle de Ramthambore est particulière, une scénique grandiose, les vieux temples et monuments antiques foisonnent, en particulier ceux autour du grand lac, c’est un saut dans le passé glorieux des Princes guerriers Rajpoutes, le Palais d’époque de la Maharani est splendide, noyé dans les palmiers et tous les arbres dans toutes les teintes de vert possibles et imaginables, il se reflète dans les eaux tranquilles du RajBagh, tout est parfait, le décor est planté les acteurs attendent.

Les oiseaux sont en nombre ici, un balbuzard vient de se percher à quelques mètres, il scrute les eaux pendant un long moment.

13102014-_LAD3437 (Copier)

Il est vite accompagné d’un Martin de Smyrne tout de bleu et marron vêtu.

10062014-prise de vue sans titre-7306 (Copier)

Les Maîtres Pêcheurs ont fort à faire, et des becs à nourrir, les limicoles grouillent.

Les grands cerfs Sambar semi immergés broutent les grandes herbes aquatiques, de temps en temps un croco émerge, les gros crocodiles abondent ici.

10062014-prise de vue sans titre-8000 (Copier)

Nous sommes à l’ombre, le soir arrive doucement, la scène est tranquille, tout est calme et paisible, le temps se fige, le rêve s’installe doucement.

Soudainement des cris retentissent, “Alarm call Sir ! Alarm call !” (cris d’alerte !) Le guide nous montre les ruines d’un bâtiment noyé dans la végétation luxuriante, c’est par là !

Puis vint l’instant magique, toujours attendu avec fièvre et passion, la tigresse est là,

18022010-IND_1705 (Copier)

et c’est la panique, tout ce qui vit autour du Lac court, rampe, saute et vole, sangliers, cerfs axis et sambars,

19022010-DSC_0948 (Copier)

oiseaux, même les grandes tortues se hâtent doucement, les singes qui ont donné l’alerte grimpent dans toutes directions, la tigresse apparaît maintenant dans toute sa splendeur, sa magnifique robe brun orangé se reflète dans l’eau, elle nous regarde longuement puis se tourne et rentre dans l’eau, à reculons, à la manière des tigres, pour un long moment elle va savourer la fraîcheur du soir avant de se mettre en chasse.

17022010-Copie de IND_1223 (Copier)

C’est Machli, la Reine du Lac, m’explique mon guide charmé autant que nous par cette séquence, elle est née en 1998.

Machli est la tigresse dominante, elle règne sans partage dans cette zone très giboyeuse autour du Lac, et chasse sans égards tout autre grand félin sur son territoire.

Machli à fait l’objet d’un film passionnant de la BBC, “THE QUEEN OF THE LAKE” (LA REINE DU LAC), elle est vénérée ici, elle a déjà une longue histoire, elle s’est établie en chassant mère et sœur, et c’est là qu’elle élèvera plusieurs portées, une dynastie de tigres royaux du Bengale.

Machli à été filmée par un photographe indien, elle se battait avec un énorme crocodile qui en avait après ses petits près d’une grosse proie, elle a tué le croco après des heures de combat, elle y a laissé 3 crocs,  à mis une semaine entière à se remettre, c’est dure la vie d’une tigresse sauvage !

Cette tigresse charismatique est adorée par tous, elle ne pose aucun problème aux habitants des petits villages, pas d’attaques sur personne, pas d’attaques de bétail, tout simplement une vie de Reine bien remplie.

Nous la retrouvons avec fièvre chaque année, avec quelques éclipses, elle ne se montre pas toujours, il faut rester une dizaine de jours, un tigre reste un tigre, il choisit son heure, il apparaît et disparaît par magie, c’est toujours un grand moment de nature, l’émotion est au rendez vous, souvent des larmes coulent, voir un tigre sauvage n’est pas rien, et ça laisse des traces.

Année après année c’est le même bonheur, mais en 2010 elle a quitté sa zone, le guide m’explique qu’elle a été chassée par l’une de ses filles, c’est la loi de la Jungle, nous la retrouvons quand même, dans une zone rocheuse très accidentée et éloignée, elle est toujours aussi belle.

Je me souviens d’une salle pleine il y a quelques années lors de la projection de notre montage “Le Livre de la Jungle“, je me suis souvent demandé si le fait d’avoir dit haut et fort qu’il y avait une scène, avec une Princesse Indienne prenant son bain (Machli), n’y était pas pour quelque chose !

Depuis toujours elle tient vaillamment et dignement sa place de Félin Roi, il y a deux ans a peine elle est passée à moins de deux mètres de ma Jeep (on aurait pu la toucher me dirent de concert Francis R. et Raymonde, 2 amis qui m’accompagnaient alors, Arlette à vécu plusieurs fois ces moments intenses).

18022010-DSC_0774 (Copier)

Je me souviens du silence absolu qui régnait dans la petite Jeep complètement ouverte, puis elle s’est baignée, comme toujours, en nous lançant quelques longues oeillades félines dont elle avait le secret.

07062014-tigre juin-523 (Copier)

En arrivant dans la réserve à chaque fois c’était ma première question : comment va Machli ? Une durée de vie aussi longue est très inhabituelle, les grands félins sauvages vivent en moyenne de 9 à13 ans, elle se débrouillait pour voler quelques proies aux nombreux léopards qui vivent dans la réserve, je soupçonne aussi quelque aide des Rangers, apports de carcasses trouvées çà et là (ça grouille de vie ici, mais la mort aussi frappe à chaque instant quelque part dans la réserve).

18022010-DSC_0820 (Copier)

Machli s’est éteinte il y à juste quelques jours, elle a vécu 18 ans, cette annonce a suscité une grande émotion dans le monde naturaliste, indiens, anglais, français, allemands, américains, néozélandais, de toutes les parties du monde vinrent les hommages, la dernière image que nous avons d’elle, la montre couchée sur un linceul, portée par les Rangers, elle dort paisiblement couverte de fleurs, comme la tradition le veut en Inde, puis la Reine des Tigres s’est s’envolée en fumée dans le ciel du Rajastan, elle va rugir dans l’au-delà, avec les siens, au paradis des tigres, c’est ce que j’aime à penser, adieu Machli et merci pour tous ces moments de bonheur absolu !

13042015-RA1_1538 (Copier)

8 réflexions au sujet de « La Reine du Lac »

  1. Belle histoire que l’histoire de Machli Bravo pour cette belle narration Françis !!
    Sans nos soucis de santé , nous nous serions déjà joints à toi

  2. Merci Francis pour ces moments de partage de cette Aventure ! Ton récit, on s’y croirait presque ….
    Des moments d’Emotions, d’Echanges de regards entre l’Animal et l’Homme qui en disent long …… !

  3. je n’ai pas eu la joie de participer au voyage de 2003, mais je suis venu avec vous en 2015. Pour la première fois de ma vie, j’ai eu la chance de voir des tigres en liberté. Quel spectacle ! cette belle histoire me rappelle plein de beaux souvenirs. Si les animaux ont changé, ces lieux magiques restent les mêmes.

  4. Quel bel hommage Francis à cette grande reine
    et que de souvenirs éveillés par tes images et ton très beau récit : oui, le monde des félins est une pure magie et les sensations vécues dans nos jeeps à leur approche n’ont aucun rapport avec celles d’autres voyages…
    Merci de nous avoir permis d’entrer dans ce beau Monde ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*