Pantanal, l’envoûtante Jungle amérindienne

Pantanal ! Ce nom résonne et vibre en moi cinq ans après encore !                                                                                         

L’appel d’un aventurier un soir de Juillet 2011 m’a interpellé, il m’a parlé longuement d’un autre monde, un Nouveau Monde, que bientôt j’allais découvrir en sa compagnie.

10102016-10102016-rop_7179-copier

Cet homme était Laurent Schwebel, Laurent me savait amoureux des félins, grands et petits, passionné d’aventures aussi, ça tombait bien, je rêvais de jaguars depuis bien longtemps.

09102016-09102016-rop_7090-copier

Ce fut un voyage épique, et le mot n’est pas trop fort, Laurent s’est révélé être un compagnon de route comme il en existe peu, drôle, avec un humour bien à lui et une grande culture pour les choses de la nature, on a vécu de très bons moments !

08102016-08102016-_pan3525-copier
15102016-15102016-_pan9606-copier

Nous devions repartir ensemble dans une épreuve physique et mentale absolue, le Graal des naturalistes, l’expédition panthère des neiges que je préparais alors dans l’Himalaya indien, il souhaitait également redécouvrir le tigre avec d’autres yeux, dans mes coins favoris en Asie, le sort en a décidé autrement ! Il a été lâchement assassiné quelques temps après et laisse un grand vide dans le milieu nature en Alsace.

06102016-06102016-_pan0399-copier

06102016-06102016-_pan0604-copier

J’ai eu envie de faire découvrir ce monde merveilleux à celle qui partage ma vie et mes aventures, et à quelques amis aussi, et ai donc repris contact avec notre ancien guide Fabricio.

06102016-_pan0656-copier

13102016-_pan8877-copier

Nous sommes partis début octobre, juste après l’expo photo Déo de Sélestat, d’où je me suis sauvé très vite.

16102016-16102016-_pan0938-copier

Les vols, et transferts sont vite oubliés tant l’accueil sur place fut chaleureux ! Un repas pantagruélique fait de grillades diverses nous attendait au bord de la Transpantaneira, piste qui conduit à destination. Le violent orage tropical qui a suivi a un peu refroidi l’enthousiasme général, mais nous sommes bien accueillis de nuit dans la première Pousada (ranch).

16102016-_pan1005-copier

10102016-10102016-_pan6162-copier

Bien avant le petit matin, c’est l’éveil de la Jungle, nous sortons de nos petits cocons confortables pour nous glisser à l’extérieur, nous remplir de l’atmosphère qui règne ici : écouter, sentir, toucher et observer la magie du Pantanal.

Le soleil se lève doucement, il entoure toute chose d’une douce nimbe, à peine troublée par les manèges incessants des oiseaux,

11102016-11102016-_pan6648-copier

15102016-_pan0260-copier

C’est un monde incroyable ! Du colibri de quelques grammes au nandou d’1,60 m et trente kilos, nous sommes réellement dans une immense volière !

17102016-17102016-_pan1428-copier

Tous sont surpris de voir à quel point ici ces animaux sont confiants, ils nous ignorent superbement, vivent leur vie, libres et sauvages, et nous laissent à nos observations, commentaires et photos.

16102016-_pan1041-copier

Peu après un bon petit déjeuner nous sortons en véhicule équipé pour la découverte et la photo, un vieux camion bâché pour le soleil et quelques sièges, que demander de plus ?

07102016-07102016-_pan2547-copier

17102016-_pan1533-copier

Bien sûr ça secoue un peu, ça vibre un peu, et ça fume et tousse, mais c’est surtout un poste d’observation mobile privilégié ! Et nous l’arrêtons à peu près… tout le temps ! Un grand coup de poing sur le toit, on se cramponne, on compte jusqu’à 5, on se prépare pour la marche arrière, et… l’animal est toujours là, vit sa vie, et ne prête aucune attention aux passionnés admiratifs.

06102016-06102016-_pan1754-2-copier

08102016-_pan3282-copier

Les sorties se succèdent, nous vivons dans un enthousiasme permanent, la chance nous a souri encore, Jacques et Odile P. sont avec nous, Jacques ornithologue de renom s’émerveille constamment, et nous fait profiter de ses vastes connaissances, 130 espèces d’oiseaux, dont 120 photographiées, la plupart dans de bonnes conditions.

06102016-_pan0343-copier

Les sorties nocturnes que j’ai souhaitées tout spécialement, nous révèlent une autre vie plus secrète, et nous ne rentrons jamais déçus, nous observons et photographions des scènes peu courantes, le grand ibijau, le boatbilled héron, le petit fourmilier, ratons laveur, renards crabier, tapir…

17102016-_pan1334-copier

17102016-_pan1344-copier

Trois jours passent si vite ! Nous quittons la douce et belle Facenda à regret, il y aurait tant de choses à voir encore, mais c’est la longue piste qui nous attend, très longue puisque nous avançons doucement avec notre monstre des années 60, mais c’est un avantage pour le safari et nous nous arrêtons souvent, la chaleur est bien là ! Les traversées des innombrables ponts branlants,

08102016-rop_6531-copier

minés et grinçants est assez angoissante de prime abord, ici en Europe on ne peut pas imaginer ça, mais il y a le côté pimenté de l’aventure qui nous tenaille, et on finit toujours par passer, en visant juste et en priant fort.
08102016-08102016-rop_6553-copier

Porto Jofre nous ouvre les bras, avec un très bon resto là aussi, et nous faisons de suite une ballade à pied dans le parc, les jaguars y chassent souvent de nuit, les nombreuses photos aux murs en témoignent. Là également on compte les oiseaux par centaines, les superbes aras Macao par dizaines, on a peine à croire que l’espèce est menacée, et pourtant elle l’est.

06102016-06102016-_pan0082-copier

Le lendemain matin l’embarcadère nous attend, maintenant nous allons vivre sur l’eau et sillonner sans relâche le territoire du jaguar pour l’admirer dans tous ses états, Rio Piquiri, Rio Claro, le Fleuve des 3 Frères, et bien d’autres fleuves aux noms évocateurs, d’une dimension inconnue chez nous, nous sommes bien dans le bassin du Rio Paraguay, dans plus la grande zone inondable du monde.

Ci dessous une adorable scène de vie de famille, féline et câline à souhait.

13102016-13102016-_pa81064-copier

Nous n’avons plus compté le nombre d’observations des grands chats tant elle furent nombreuses, souvent sur les berges en observation, au repos,

12102016-12102016-_pan7524-copier

dans l’eau plusieurs fois avec de belles tentatives de chasse,

12102016-12102016-_pan7282-copier

et, quand la magie des grands félins opère, ce sont des moments inoubliables,

12102016-12102016-_pan7300-2-copier

il n’y a parfois que quelques mètres qui nous séparent des fauves, ici les animaux sont protégés, la chasse interdite, le braconnage est puni de 10 ans de prison pour le jaguar, et le résultat est criant !!!

Le soir venu la rencontre surprise d’une vieille connaissance, c’est bien le jaguar “Holyfied” (boxeur US challenger de Tyson), un vieux guerrier, borgne, balafré  et…magnifique !

Je repense à la longue observation de cet énorme mâle, faite avec Laurent en 2011, Fabricio n’a pas oublié, un moment d’émotion !

12102016-_pan7872-copier

Les loutres pêchent à quelques mètres,

11102016-_pan6583-copier

les hérons chassent et poignardent leurs proies un peu partout, martins pêcheurs, ibis, milans tropicaux, busards, bec en ciseau, caciques, perroquets, limicoles, échassiers de toutes sortes, caïmans et même le splendide anaconda, tous vivent en symbiose dans un environnement de rêve.

08102016-_pan3390-copier

Il règne ici un parfum de Paradis.

13102016-13102016-_pan7943-copier

17102016-_pan1922-copier

Après les journées intenses, une douche rapide ou un plongeon dans l’eau fraîche,  puis nous passons à table dans la bonne humeur, au lit et c’est reparti ! Pas de place pour la fatigue ou le repos ici !

08102016-_pan3215-copier

13102016-_pan7933-copier

15102016-_pan9801-copier

17102016-_pa82758-copier

11102016-_pa89969-copier

13102016-_pan8057-copier

16102016-16102016-_pa82203-copier

Nous repartons comblés, et reprenons gentiment notre piste dans le sens inverse, faisant aussi une halte dans un site préservé, bien gardé par d’impressionnants grands ducs d’Amérique.

16102016-_pan0683-copier

D’autres oiseaux nous attendent, et nous nous arrêtons dans une nouvelle fazenda, elle aussi très confortable, nous remplissons nos cartes avec de très nombreuses observations de singes, d’oiseaux, de rapaces en particulier et surtout en guise d’adieu une très belle et tardive observation de 2 jaguars, une demi-heure avant la fin de l’aventure.

16102016-_pan0891-copier

16102016-16102016-_pan1122-copier

17102016-_pan1956-copier

Le lendemain matin c’est le départ, puis, après quelques crevaisons, nous arrivons à Cuaiba in extremis, puis le retour en France où nous trouvons le repos bien mérité.

Le bilan est extraordinairement riche et varié, et d’emblée nous pensons y retourner l’an prochain avec quelques variantes et d’autres objectifs aussi, ce sera certes différent, mais tout aussi enthousiasmant, Le Pantanal a bien tenu ses promesses, c’est très probablement la zone la plus riche de la planète pour la biodiversité.

Pour y aller en 2017 c’est maintenant ! le Pantanal est devenu un “hotspot”, mais c’est encore accessible financièrement, avis aux amateurs et amatrices ! Photographes ou non, contactez moi pour tout renseignement.

Note pour les amoureux des chats : Les jaguars du Pantanal (Mato Grosso) sont les plus grands du monde, les mâles atteignent parfois 130/140 Kgs, c’est quasiment la taille d’une lionne adulte, on peut les comparer à leurs cousins les grands léopards mâles Indiens et Africains, qui atteignent 80/90kgs maxi.

Le jaguar (panthera onca) possède la mâchoire la plus puissante des grands félins, elle lui permet de tuer efficacement et instantanément en perforant le crâne de ses proies, il est le seul félin à le faire couramment, il brise aussi la carapace des tortues, chasse très souvent avec succès de grands caïmans, c’est un chat qui aime l’eau, comme le tigre, il n’est par contre pas trop aimé des éleveurs locaux, le bétail peut rentrer dans son menu, mais les conflits semblent bien gérés.

Merci à Lucie F, Alice H, Odile et Jacques P, Patrice H, Francis R, Francis C, et Arlette H, d’avoir partagé cette nouvelle expérience avec moi, merci pour leurs retours écrits, qui m’encouragent à vivre longtemps encore ces moments d’aventures et de partages.

09102016-rop_6722-copier

Merci et bravo surtout à notre excellent guide natif du Pantanal, Fabricio pour sa compétence, ses choix et ses connaissances sans limites de guide de terrain.

Que ces vastes terres conservent à jamais leur parfaite harmonie !

A bientôt Amigo !

14102016-14102016-rop_8304-copier

7 réflexions au sujet de « Pantanal, l’envoûtante Jungle amérindienne »

  1. Merci pour ce beau voyage au paradis des Jaguars et des oiseaux.
    Tes commentaires et tes photos retracent fidèlement notre voyage.
    Merci à toi pour ces moments de rêves, d’aventures, et de découvertes.
    J’ai bien aimé l’harmonie entre les animaux et les personnes qui vivent auprès d’eux.
    Le voyage était très bien organisé comme d’habitude et je tarde à repartir avec toi…

  2. Un énorme bravo FRANCIS pour ce compte rendu haletant et ….attendu : j’aurais tant aimé venir avec toi car depuis la soirée qu’a faite Laurent SCHWEBEL à l’Espace Ried Brun sur le Pantanal et tes propres images lors de notre soirée “IN MEMORIAM LAURENT” en 2014, je rêve d’assister en direct aux jeux aquatiques des loutres géantes et bien sûr d’observer ce splendide félin qu’est le jaguar.
    Splendides photos comme d’hab…
    En tout cas, un grand merci pour ce partage qui ne fait que conforter mon envie de “vivre” ce GRAAL de la Nature mondiale.
    Et si je trouve force et moyens en 2017, garde moi une place ….. 🙂

  3. Salut Francis,
    Merci pour ce beau voyage ! On a un peu l’impression d’y être ….
    Continues de voyager et vivement le prochain reportage !
    Amicalement
    Roger

  4. Des photos rares et magnifiques dans un environnement qui nous apparaît tellement sauvage et harmonieux à la fois. Ta description et tes images nous transportent dans cette partie du monde et ton partage nous permet d’y être un peu en attendant….
    C’est toujours un vrai bonheur de voir tant de diversité et de sentir une telle passion dans tes voyages.
    Amitiés
    Les Daniel’s

  5. Magnifique reportage et images splendides.
    Le rêve absolu de voyager de la sorte.
    Bravo Francis
    Merci de partager avec nous ces moments formidables.
    N’arrête pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*