Voyage au centre de la Terre

Jules Vernes, lui-même n’aurait pas été déçu! 

Imaginez un peu: une plongée dans un monde de silence habité par un noir absolu!

Lettie, Fernand, Christian, Denis, Francis R, se montrent un peu surpris. Etonnés, ils ne s’attendaient pas à débuter notre périple “Ursus arctos” dans un réseau de lacs et rivières souterraines naturelles.

La spéléo offre une place à l’imaginaire, les grottes sont propices au rêve. L’esprit vagabonde, les sculptures naturelles, fées, madones, champignons, tyrannosaures,  s’offrent à nous.

Le long travail de l’eau, l’érosion et la sédimentation, les stalagmites et stalactites, nous plongent dans un passé merveilleux. L’énorme crâne fossilisé d’un ours des cavernes achève de nous mettre dans l’ambiance!

Seul le clapotis de l’eau de ruissellement trouble les lieux. Pendant un long moment, une séance  de méditation nous a immergé dans la quiétude du site.

La contrée est préservée, peu de pression humaine, agriculture traditionnelle et élevage.

Que cette montagne est belle, des prairies fleuries, bosquets, forêts primaires et rivières limpides.

Ici les journées commencent à 3H30, un petit déjeuner rapide, puis départ à 4h30 sur les miradors en forêt.

 

Les massifs karstiques sont particuliers, cet environnement met réellement nos “Martins” en valeur.

Les quelques 10 heures d’affût quotidiens sont très longs, la faune pour agrémenter l’attente n’est pas pléthorique, quelques oiseaux tout au plus, mais nous savions que c’était le prix à payer.

Geais et pics,

Ramiers,

quelques micro-mammifères au menu de Martin,

Mais quand le Seigneur des forêts d’Europe apparait, tout est oublié! 

Tout le groupe est émerveillé par sa “présence”,

il dégage une puissance primitive, un mélange de souplesse, force, vitesse, le tout saupoudré d’un brin de malice.

Ces animaux sont, comme d’habitude, très loin des malheureux ours captifs, cirques, fosses, zoos et autres montreurs. 

Ce sont des êtres magnifiques et sensibles, et il nous ont offert une fois de plus des moments privilégiés, du pur bonheur!

Parfois nous cherchons une autre espèce emblématique, la chouette de l’Oural. Une longue ballade ponctuée d’arrêts sur les “spots intéressants”nous a valu d’avoir plusieurs contacts sonores.

Enfin nous découvrons le grand maître des nuits au détour d’un chemin interminable.

Tout d’abord la femelle se laisse observer pendant quelques minutes, prenant la pose, puis le mâle curieux, s’invite à son tour. Le couple nous offre de très beaux moments de nature sauvage.

Après une belle série d’images, nous décidons de “taper” dans la “pharmacopée alsacienne”

Un bon moment entre amis autour d’un “Amer Picon bière” puis, comme d’habitude nous retournons à l’Auberge de montagne, notre hôte nous gâte, nourriture excellente et chambrettes agréables. 

Ce voyage entres amis de longue date pour la plupart, s’est fait pour une fois en minibus, les relais ont été assurés par tous, les pauses ont rendues le trajet agréable, dans une excellente ambiance. 

Je remercie toute la petite équipe d’avoir participé à cette sympathique incursion dans les Alpes dinariques, merci spécialement à Francis R. qui s’est occupé de la location et gestion du Transporter, un énorme merci à Miha, notre hôte.

Que ces ours vivent libres et heureux pour toujours!

4 réflexions au sujet de « Voyage au centre de la Terre »

  1. Francis,
    Des prairies fleuries,la grotte mysterieuse,les chouettes de l’Oural au vol feutré,
    et les ours, qui le dernier jour nous tirèrent une belle révérence,ce furent les Alpes Dinariques, le pays des ours.
    Merci a toi et toute l’équipe
    Denis

  2. Francis,
    Çela fait plusieurs fois que je pars en voyage avec toi et je ne peux que te dire merci.
    Quelle belle surprise cette grotte que seuls quelques privilégiés ont pu visiter, dont je fais partie maintenant grâce à toi!
    Les ours, un vrai plaisir de les voir gambader à quelques mètres de nous en toute liberté.
    Chez notre hôte Miha j’étais vraiment gâté avec mes menus végétariens, moi qui ne mange plus d’animaux .
    Vivement le prochain voyage !!!

  3. Cher Francis,
    quel bonheur d’avoir une fois de plus été un privilégié de tes voyages en quête de Nature vraie et ….animale!
    Et pourquoi chercher la Nature sauvage à l’autre bout de la Terre quand on peut l’avoir ici en Europe, à 8H30 de notre belle Alsace en minibus? Et quelle magnifique entrée en matière avec cette remontée de rivière souterraine et la découverte du crâne de l’ours des cavernes, exposé à côté de notre ours Européen.
    Pouvoir observer les ours à 12m ne m’était jamais arrivé auparavant et je dois dire que cet animal est bluffant de souplesse et de vitesse de course. Et que dire de cet ourson qui a grimpé à plus de 10m de hauteur dans un sapin en 2 temps, 3 mouvements pour n’en descendre qu’en plusieurs étapes successives. Simplement hallucinant !!!!
    J’avoue aussi avoir été subjugué par cette agriculture traditionnelle et surtout ces prairies à fleurs à perte de vue : de telles immensités de prairies maigres ne se retrouvent plus nulle part en Alsace, la faute à la Politique Agricole Commune modèle Français.
    Comme à chaque fois dans tes voyages, la logistique fut soignée et l’accueil familial de l’auberge MAKLAR très apprécié. Bonne chair, bon vin, belles obs, que demandons nous de plus? Jeter un coup d’œil encore plus loin vers l’Est ?
    L’avenir nous le dira….
    En tout cas, mille mercis à toi, à Arlette, à tout le groupe dont l’ambiance a été remarquable et bon vent en Inde ….
    Et toutes mes amitiés au Maharadjah, sauveur du territoire de ses “protégés” et qui mérite tout notre respect pour son combat gagné dans les Aravalis….

  4. Hello Francis,
    C’est encore un beau conte que tu nous dévoile ici 🙂 Toujours un plaisir de lire tes lignes et contempler tes œuvres. À bientôt mon ami.
    Seb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*